Inspiration // #TravelDiaries

Au large du Mozambique

Par Tselana Travel

Pour renouer avec l’Afrique, choisir l’île de Benguerra. Jadis prisée par les explorateurs portugais pour ses richesses naturelles et ses lacs d’eau douce, elle a encore aujourd’hui tout l’attrait d’un paradis terrestre, avec ses plages immenses, ses sites de plongée et ses hébergements de rêve.

Enfin retrouver l’Afrique

J’attendais ce moment avec impatience. Après 2 ans et demi de restrictions j’étais en manque. Et voilà que le salon We Are Africa est confirmé. Il me faut choisir entre la brousse ou la plage pour le voyage de reconnaissance qui précède. Ce sera la plage avec l’Archipel des Bazarutos et plus précisément l’île de Benguerra. Kisawa Lodge, ouvert sur cette île durant le Covid, me convie. La tentation est grande et je me laisse séduire.

Air France : direction Johannesburg. Tout va bien… je m’endors comme une souche avant le décollage. Réveil un peu plus douloureux : le service du petit-déjeuner vient de passer. Le steward me demande si j’en veux un. Réponse laconique : oui s’il vous plait… dans cinq minutes le temps de me rafraîchir. Cinq minutes plus tard je rejoins ma place : plateau posé sans ménagement et sans nappe, omelette et expresso froid ! Je ne dis rien mais la suite laisse tout autant à désirer. L’hôtesse passe avec les serviettes rafraîchissantes en plein milieu de mon petit-déjeuner : l’heure c’est l’heure semble-t-il. Peu importe. Je ronge mon frein dans l’attente de mes retrouvailles avec l’Afrique.


Faire escale au mythique Saxon

Le mythique Saxon

Arrivée à Johannesburg et direction le Saxon. Mon coup de cœur depuis près de 20 ans se confirme : élégance, discrétion… Rien à dire sinon merci de maintenir un mythe qui ne vieillit pas.
Ma chambre dans la partie « villa » est dans un style plus moderne que celle de la partie « hôtel » que j’avais expérimenté jusque-là. J’avoue avoir une préférence pour la première. Mais peut-être est-ce dû à un coup de spleen ? Objectivement tout est parfait !

Réveil matinal le lendemain pour mon vol en direction de l’Archipel des Bazarutos. 1h45 sur South African Airlink d’une efficacité redoutable. L’atterrissage se fait en douceur sur le petit aéroport de Vilanculos qui me rappelle que nous sommes au bout du monde avec son unique piste d’atterrissage. L’obtention laborieuse du visa (1h30 d’attente pour une quinzaine de passagers internationaux) me fait presque perdre patience. Je peste en mon for intérieur avant de me calmer : nous sommes définitivement en Afrique.


Découvrir Benguerra & son nouveau joyau, Kisawa

Le petit paradis terrestre, Kisawa

Accueillie par mon « personal butler » du tout nouveau Kisawa Lodge, Sergio, je grimpe dans une Moke électrique rose bonbon. Direction le port où nous attend l’un des deux très beaux bateaux du lodge pour une traversée d’une vingtaine de minutes vers la côte sud de Benguerra.

Eau turquoise, plages de sable fin, personnel au petit soin… sans oublier 10 impressionnantes résidences de minimum 150 m² avec terrasse et piscine privées, accès direct à la mer et un petit Moke pour se déplacer au sein de la réserve. Pas de réception (l’accueil a lieu dans la villa) mais 4 restaurants, une salle de remise en forme, une piscine et un superbe spa tenu par deux Bhoutanaises aux doigts de fée. Le monde étant tout petit, Wissam le chef cuisinier, est arrivé tout droit de Beyrouth après l’explosion du port de 2020. Un moment d’émotion supplémentaire.


Moment magique à Kisawa

L’île est belle et attachante avec ses villages de pêcheurs, ses dunes plongeant dans l’océan et ses couleurs tendres. La croisière en dhow est un must et les excursions marines incontournables : observation des dauphins et des dugongs, des thons et des tortues, plongée libre ou en bouteille à Paradise Island.


Explorer les possibilités d’une île

Plénitude & sérénité

Les deux autres hébergements dignes de ce nom sont situés au nord de l’île cette fois.

Azura propose 20 chambres de différentes catégories simplement mais agréablement décorées et toutes avec petite piscine privée, un restaurant et un bar et bien entendu un centre de plongée avec piscine. La décoration y a été minutieusement pensée pour s’inspirer des traditions locales tout en utilisant des matériaux recyclés. Le Peri Peri, beach club animé, offre une alternative au restaurant deux fois par semaine. Atmosphère décontractée et familiale pour un séjour sans chichi.

Jouxtant Azura, Benguerra Lodge, est également somptueux : entrée monumentale, très beau bar, centre de plongée dernier cri et 10 bungalows (avec piscine privée) à la décoration coloniale portugaise, clin d’œil à l’histoire de ce comptoir. Le tout est raffiné et parfaitement équilibré. Le restaurant de plage est ravissant malgré une carte assez réduite et qui laisse quelque peu sur sa faim. Le Lodge offre des possibilités de massage dans une unique cabine.

Le retour vers Vilanculos se fait à regret. Mais les sept minutes de transfert en hélicoptère achèvent le séjour en beauté.


■ Marie-Louise N.


Partager l'article

Tselana travel vous recommande