Inspiration // #Lacs

Les plus beaux lacs du Monde

Par Tselana Travel

En Europe jusqu’aux confins de l’Amérique du Sud ou de l’Afrique Australe, on trouve toujours un sublime lac aux eaux cristallines ou aux couleurs sauvages. Des impressionnants lacs boliviens aux lacs verdoyants des Alpes en passant par les étendues sauvages du Malawi, Tselana Travel vous dévoile son « best of » des plus beaux lacs du monde.

Au bord du lac ou au milieu de ses eaux placides, une sensation de quiétude peut nous envahir. D’une beauté souvent sublimée par une nature environnante époustouflante, il n’est pas rare de ressentir les vertus fascinantes de l’eau. Coupées du monde, certaines de ces merveilles naturelles spectaculaires pourraient même nous faire oublier notre appétence pour les plages. Ces étendues, d’un calme apparent, regorgent pourtant de vie. La riche faune environnante ou l’activité humaine qui règne dans ce coin de paradis lacustre fascine et mérite d’être explorée.


#1 / Le lac Titicaca au Pérou


Le plus haut lac navigable du monde a été le lieu de naissance de la civilisation andine, y compris des Incas et est réputé pour sa beauté naturelle éthérée et ses traditions colorées. C’est également l’endroit idéal pour sortir des sentiers battus et découvrir certaines des communautés rurales intactes du Pérou.


Le Lac Titicaca
  • Durée de séjour conseillée : 2 à 4 nuits.
  • Quand partir ? De Novembre à Janvier.
  • Où dormir ? Au Titilaka Hotel


#2 / Salar de Uyuni en Bolivie


Formé il y a environ 40 000 ans sur les hauts plateaux du sud-ouest de la Bolivie, le Salar de Uyuni est une véritable splendeur de la nature.

Sur près de 10 500 km², un paysage désertique de sel s’étend. Autrefois, nommé Tauca, le lac de sel au teint blanchâtre et aux ridules profondes se transforme, à la saison des pluies, en un formidable miroir naturel : une pellicule d’eau aux allures placides s’installe pour donner au désert un aspect totalement magique qui semble tout droit sorti d’un rêve. De décembre à mars, les flamants roses animent les lieux.

Uyuni réserve aussi d’autres merveilles de la nature. Tandis qu’au coucher de soleil, des couleurs changeantes et impressionnantes immortalisent le paysage en désert lunaire, le ciel étoilé d’une rare beauté se dévoile à nous. En toile de fond, une île aux cactus, Incahuasi, surplombe la dame blanche. Plus loin, à environ 3 km de la ville d’Uyuni, un cimetière de trains et de locomotives abandonnés se dresse au milieu de nulle part dans l’immense salar. Auparavant utilisés pour le transport de minerais et d’or entre la Bolivie et le Chili mais également vers l’Argentine, les trains à vapeur figent le désert salin tel un décor de film !


Salar de Uyuni
  • Durée de séjour conseillée : 2 à 3 nuits.
  • Quand partir ? D’Avril à Décembre.
  • Où dormir ? Au Kachi Lodge


#3 / Les lacs de Titisee & de Schluchsee au cœur de la forêt Noire en Allemagne


Au cœur de la Forêt-Noire du Sud, les forêts de sapins épaisses offrent une succession de tableaux enchanteurs. Villages typiques aux maisons de grès rouge, paysages spectaculaires, prairies lumineuses bordées de pentes sombres, sources claires et rivières à truites, la couleur verte est déclinée en une multitude de nuances. En toile de fond, perché à 1493 mètres de haut, le mont Feldberg surveille au loin deux sites naturels considérés comme les mieux préservés de l’Allemagne : les lacs Titisee et Schluchsee. A peine 16 kilomètres séparent les deux étendues d’eau. Pourtant l’ambiance qui règne y diffère quelque peu.

Sur les rives de Schluchsee, une charmante station thermale s’est installée. En été, on aime découvrir le lac à la nage, ou encore, pour les courageux, à pied le long d’un sentier de 18 kms. Dans cet écrin bucolique, le visiteur appréciera son cadre plus sauvage.


Le Lac Schluchsee

Un peu plus au nord, le comparse lac Titisee connait un véritable engouement touristique. Chaque fin de semaine, il n’est pas rare de voir les Allemands partager ce lieu de carte postale avec des voyageurs du monde entier. On se plait à y pratiquer une palette d’activités (randonnées pédestres, vélos, balades en bateau). Aux beaux jours, des groupes de musiciens animent les rives de cette merveille de la nature tandis que les échoppes et restaurants battent leur plein. Au départ de Titilisse, le long des chemins de randonnées, de nombreuses fermes typiques de la Forêt-Noire donnent l’illusion que l’on a remonté le temps !


Le Lac Titisee


#4 / Le lac Inle au Myanmar


« Mystique », « magique » et « outrageusement beau » ne sont que quelques-uns des mots utilisés pour décrire le lac Inle azuré, niché dans la brume du plateau Shan du sud. La tribu Inthar, qui peuple cette région spectaculaire, a construit ses maisons sur pilotis au-dessus de l’eau et a une économie aquatique des plus diversifiées.

La région autour du lac Inle est également parsemée de fabuleux délices architecturaux et archéologiques. Les anciens monastères bouddhistes abondent, et les remarquables ruines des villages de Sagar et d’Indein sont à ne pas manquer. Cependant, le véritable joyau de la couronne est le plus saint des sanctuaires du sud de l’État Shan : la pagode Phaung Daw Oo avec son marché vibrant et coloré.


Le lac Inle
  • Durée de séjour conseillée : 4 à 6 nuits.
  • Quand partir ? Toute l’année.
  • Où dormir ? À l’Inle Princess Resort


#5 / Le lac de Côme en Italie


Le lac de Côme est une irrésistible promesse de bonheur. Enclavé à 45 kilomètres au Nord de Milan, ce joyau de Lombardie offre à nos yeux un brin de Provence au pied des Alpes. Sur chacune de ses rives longées d’eau bleu saphir, se dispersent des villes de renom telles que Lecco, Tremezzo ou Bellagio, toutes parsemées d’extraordinaires villas aux jardins luxuriants.

Le lac de Côme est une invitation à contempler la nature luxuriante et à goûter au charme de l’Italie. Objet de moultes convoitises, il saura ravir le voyageur en quête d’élégance, d’histoire et de nature car son charme réside, sans aucun doute, dans ses petits villages de pêcheurs, ses sentiers de randonnées en montagne, ses abbayes romanes et se cuisine de terroir.

Au-delà de sa splendeur aquarelle, ce site révèle tout son caractère et mérite d’être (re)visité. En été, les amateurs de sports nautiques seront comblés avec des activités de plein air comme la voile, l’aviron, le windsurf, le ski nautique, le canoë, kitesurf. Quant aux amateurs de la montagne, ils pourront se lancer dans des activités telles que l’escalade, les excursions et les randonnées, le VTT et les promenades à cheval. Le golf occupera également une place importante si l’on considère les sept terrains de renommée internationale immergés dans le vert de ce joyau naturel.


Le lac de Côme


#6 / Le lac Malawi & Likoma Island au Malawi


Considéré comme un des grands Lacs d’Afrique de l’Est, le lac Malawi (anciennement appelé Nyassa) partage ses rives entre le Malawi, le Mozambique et la Tanzanie. Toute l’année, tandis que ses rives, sont doucement balayées par une agréable brise, ses eaux cristallines foisonnent d’activité : au cœur de cette mer intérieure, des centaines espèces de poissons multicolores (pour beaucoup endémiques) ont élu domicile. Des criques avec des rochers, des corniches splendides et des dizaines de petits îlots envahis par des milliers de cormorans, font du lac Malawi, une destination insolite et très dépaysante.


Vue sur le lac Malawi de Domwe Island

Un autre joyau naturel attire le regard : l’île de Likoma. Enclavée dans les eaux territoriales Mozambicaines, ce petit bout de terre Malawien est une merveille de la nature. Tandis que les plages paradisiaques côtoient les forêts de baobabs et de manguiers, Les zèbres, hippopotames, antilopes, et éléphants se plaisent à courtiser la végétation luxuriante, les terres inondées et autres plaines. Posé sur lac Malawi, l’île de Likoma est la garantie d’un rêve éveillé !


La plage du Kaya Mawa sur Likoma Island
  • Durée de séjour conseillée : 4 nuits.
  • Quand partir ? De Mai à Décembre.
  • Où dormir ? Au Kaya Mawa


#7 / Le lac Pehoé au Chili


En Patagonie Chilienne, au cœur de l’emblématique Torres del Paine, le lac Pehoé offre une vue à couper le souffle. Dans ses eaux cristallines d’une incroyable beauté se reflètent les monts enneigés del Paine.

Le lac est le lieu idéal pour voir des espèces animales exotiques et une végétation unique. L’eau glaciaire apportée dans le lac par le Paine semble peinte au fur et à mesure que le soleil se lève et se couche, passant des tonalités violettes et à des couleurs plus ambrées. L’accès au lac Pehoé depuis Punta Arenas peut parfois être chaotique mais n’est-il pas plus magique que d’observer sur les rives la magnificence des pingouins ou encore le long du lac, les guanacos brouter les herbes et la flore indigène ? Les nandous, semblables en apparence à une autruche, pourront décorer le tableau tandis qu’un magnifique Condor aux ailes déployées offrira un spectacle sans égal.


Le lac Pehoé
  • Durée de séjour conseillée : 3 nuits.
  • Quand partir ? De Décembre à Avril.
  • Où dormir ? Au Tierra Patagonia


#8 / Le lac des Quatre-Cantons & la ville de Lucerne en Suisse


Au cœur de l’Oberland bernois, le lac des Quatre-Cantons est l’une des merveilles naturelles de Suisse. A la vue de cette enclave entourée d’un magnifique écrin de montagnes, on ne peut que songer aux aquarelles du peintre Turner, de passage sur ses rives entre 1842 et 1844.


Vue de lac des Quatre-Cantons depuis les hauteurs de Vitznau

Sur les bords du lac, la pittoresque ville de Lucerne inspire la douceur de vivre avec des demeures historiques, des places pittoresques et des églises au charme d’antan. Le tracé du lac, s’étirant sur une superficie de 114 km², offre la plus grande diversité de paysages avec des superbes points de vue sans cesse renouvelés. Sous les airs d’un paysage de fjord au climat lacustre doux, le lac est fascinant sous tous les angles. Une croisière sur le lac des Quatre-Cantons à bord d’un bateau à vapeur historique lors d’une journée d’été ensoleillée est incontestablement une merveilleuse expérience. Mais la balade estivale dans la tiédeur d’une nuit d’été et la croisière d’avant Noël qui vous fera découvrir la mer de lumière de Lucerne sont au moins aussi inoubliables.


La ville de Lucerne
  • Durée de séjour conseillée : 2 à 3 nuits.
  • Quand partir ? Toute l’année.
  • Où dormir ? À la Villa Honegg


#9 / Le lac de Serre-Ponçon en France


Entre les reliefs abrupts des Alpes du Sud, Le lac de Serre-Ponçon, véritable oasis artificiel, s’étire sur un peu plus de 28 km². Conçu au milieu du XXème siècle sur la Durance, après les crues dévastatrices de la Durance et de l’Ubaye, il est aujourd’hui devenu l’une des principales destinations touristiques du département. La particularité climatique de la vallée de Serre-Ponçon réside dans un ensoleillement exceptionnel qui atteint régulièrement 300 jours par an, une destination aux couleurs exotiques en quelques sortes.

Dans cet écrin de verdure, la faune et la flore sont d’une extrême richesse et les paysages d’une grande variété. La nature offre par endroit des instants tout simplement spectaculaires. Neuf belles plages longent les rives du lac aux eaux cristallines à 23°C. Ici la mer s’invite à la montagne! Des plages aux sommets une multitude d’activités nautiques et terrestres s’offre à vous tels que la baignade, la voile et la pêche, mais aussi la randonnée pédestre, le VTT, l’équitation ou encore l’escalade.

Sur le lac de Serre-Ponçon, l’exotisme est à portée de main !


Le lac de Serre-Ponçon
  • Durée de séjour conseillée : 2 à 3 nuits.
  • Quand partir ? Toute l’année.
  • Où dormir ? À la Villa La Coste


#10 / Le lac Tanganyika en Tanzanie


Lieu de rencontre entre la Tanzanie de la République Démocratique du Congo sur sa frontière ouest ainsi que la Zambie et le Burundi, le lac Tanganyika est un véritable kaléidoscope de culture, de paysages et de nature.

À contempler les pêcheurs préparer leurs sorties nocturnes, il serait tentant de penser que cette immense étendue d’eau de 32 900 km² est d’un calme inaltérable. Pourtant, à Tanganyika la vie n’a de cesse : plus de 2 000 plantes et animaux y vivent, dont 600 sont endémiques. La richesse animale et végétale prodigieuse combinée à son impressionnante superficie en font le plus grand lac au monde après le lac Baïkal. Tandis que ses rives se peuplent d’hippopotames, de crocodiles et d’innombrables espèces d’oiseaux, la vie des habitants a peu changé au cours des siècles. L’influence de l’Arabie peut encore se voir dans la conception des bateaux en bois. Vivant dans des cases de boue séchée, de paille et de roseaux, chaque nuit, les pêcheurs prennent le large pour pêcher la sardine à la lampe à pétrole. Sur les rives, les hauts escarpements s’entrecoupent de caps et de longues plages immaculées et les traditions perdurent dans les villages.

Au cœur du Tanganyika, le respect de l’esprit du lac reste omniprésent !


Au bord du lac Tanganyika
  • Durée de séjour conseillée : 3 à 4 nuits.
  • Quand partir ? De Juin à Septembre.
  • Où dormir ? Au Nomad Greystoke Mahale


#11 / Le lac Wakatipu en Nouvelle-Zélande


Joyau naturel du paysage de Queenstown, le Lac Wakatipu est un spectacle à toute heure du jour et de la nuit. D’une couleur bleue émeraude, Wakatipu sait se faire admirer. Long de 84 km et large de 5 km, il est, à son point le plus large, l’un des plus profonds du pays et ses 400 m de profondeur ne constituent pas son unique particularité. Sa température est également hors du commun : elle ne varie que très faiblement d’une saison à l’autre, ce qui en fait un lieu propice pour les sports nautiques. Sa dernière originalité réside dans la pureté de son eau. Dans le Wakatipu, truites brunes, truites arc-en-ciel et saumons Quinnat peuplent les profondeurs !

Outre sa couleur changeante, son rythme régulier, son immensité, le lac de Queenstown a aussi quelque chose de magique et mystérieux : toutes les 5 minutes, son niveau varie de 12 cm. La légende maorie raconte que le cœur d’un géant nommé Matau gît toujours au fond des eaux et ses battements seraient à l’origine du phénomène. Alors que sur le lac Wakatipu l’activité bat son plein, le mystère du lac perdure !


Vue sur le lac Wakatipu du Matakauri Lodge
  • Durée de séjour conseillée : 2 à 3 nuits.
  • Quand partir ? Toute l’année.
  • Où dormir ? Au Matakauri Lodge
Partager l'article

Tselana travel vous recommande