Inspiration // #BackFrom

L'Équateur, un éden inattendu entre ciel & terre

Par Tselana Travel

C'est avec un mélange d'excitation, d'anticipation et un peu d'appréhension que je monte aujourd'hui dans l'un des premiers vols directs pour Quito, à la découverte d'un continent tout nouveau pour moi : l'Amérique Latine.

Après 12 heures de vol, je découvre, depuis l’avion, les lumières d’une ville de 42 km de long, située à 2 850 mètres d’altitude, avant d’atterrir dans un petit aéroport où je suis accueillie par un guide francophone… à l’accent toulousain !


En chemin vers la capitale, je suis étonnée par la propreté de la route que nous empruntons, très différente de l’image que je m’étais faite de l’Amérique Latine, ainsi que par les bâtiments qui grimpent sur les flancs des volcans qui encerclent Quito. En entrant dans le centre-ville, je comprends pourquoi celle-ci fût la première classée au patrimoine mondial de l’Unesco : constituée de nombreux bâtiments coloniaux et de magnifiques églises baroques et jésuites, Quito est charmante !


Quito

Sur l’une des places principales de la ville, au pied de l’église San Francisco, le guide s’arrête à la Casa Gangotena. Ce superbe boutique hôtel ne faillit pas à sa réputation. Installé dans une ancienne maison de famille, aujourd’hui classé monument historique, j’ai l’impression d’effectuer un bond dans le passé ! Décoré avec soin et accompagné d’un service chaleureux, la Casa Gangotena est l’endroit idéal pour se remettre de ce long vol.


Le lendemain matin, je suis déjà prête à repartir et le guide me conduit vers ma prochaine destination : la réserve de Mashpi. Pour l’atteindre, nous parcourons une route sinueuse pendant environ 3 heures. Celle-ci ne cesse de me surprendre, offrant des vues spectaculaires sur des volcans et des vallées et changeant de végétation au fur et à mesure de notre avancée.

Quelques kilomètres après notre entrée dans la « Forêt de Nuages », au travers des arbres, j’aperçois le Mashpi Lodge. Cet établissement à la décoration moderne et épurée me laisse sans voix : les grandes baies vitrées du restaurant et des chambres offrent des vues exceptionnelles sur la végétation luxuriante de la forêt.


Je n’y reste malheureusement qu’une nuit mais durant ce court laps de temps, j’ai la chance d’être encadrée par un guide naturaliste qui m’emmène à la découverte de cette réserve privée : randonnée au bord d’une rivière, excursion de nuit à la découverte de grenouilles multicolores, matinée en compagnie de colibris, j’ai l’impression de découvrir le jardin d’Éden. Et le clou du spectacle sont certainement les deux activités exclusives proposées par le lodge : le « Dragonfly » et le « Sky Bike » qui vous permettront d’admirer la réserve et ses nuages depuis les airs, là où un vent frais bienvenu nous rafraichit, après l’atmosphère chaude et humide de la forêt.


C’est la tête pleine de souvenirs que je reprends la route le lendemain afin de retourner à la Casa Gangotena, qui sera le point de départ pour la suite de mon séjour.


Je passe deux jours de plus en Équateur, où je découvre une culture riche et une histoire fascinante, des paysages variés, et un peuple souriant et soucieux d’entretenir ses traditions. Le guide m’entraine à la découverte de Quito, de son centre historique et de ses nombreuses églises. Nous déambulons dans le marché d’artisanat d’Otavalo où la tentation de remplir ma valise de souvenirs est mise à rude épreuve. Je découvre également les produits locaux : fruits exotiques, café, chocolat et roses multicolores éveillent mes sens. Et tout au long du voyage, je suis accompagnée par la gentillesse des équatoriens, y compris celle de la police du tourisme !


De retour à Paris, ma mémoire est remplie de sourires et de couleurs. Ce séjour trop court m’a convaincue : ce ne sera pas mon dernier voyage en Amérique Latine.


Yasmine M.


Partager l'article

Tselana travel vous recommande